Kely fotsiny

Kely fotsiny (= Un tout petit peu) est le blog de l'association humanitaire "Quand m'aime ?". Il permet de donner les dernières nouvelles des foyers d'accueil d'enfants des rues que nous avons ouverts à Antsirabe (Madagascar), il vient en renfort du site web http://www.quandmaime.org/


mardi 22 juin 2010

De retour de Madagascar partie 7

Au Petit Pays, nous avons eu un grand plaisir de retrouver nos petits bouts de choux de la cantine, avec leurs petites bouilles adorables. Hiary et sa maman Honorine, toutes deux en bien mauvaise santé, s'occupent avec enthousiasme de leurs protégés. Honorine dit Bébé Nono (la maman de Tina et Hiary) souffre de la goutte, et sa tension atteint parfois 26, le médecin pense que c'est un vrai miracle qu'elle soit encore en vie. Quant à Hiary, c'est une maman comblée, on voit comme ce petit bébé, qu'elle a attendu tellement d'années lui a changé sa vie. Par contre, elle a beaucoup maigri, et semble en bien mauvaise santé avec des carences multiples.









Une visite à Ambalavato Sud pour retrouver nos amis les 4'mis que nous aidons beaucoup moins désormais, mais qui ont pourtant toujours autant de demandes et de projets auxquels ils veulent nous faire participer. Chaque jour, nous avions des quantités de demandes et pour ne pas que l'on oublie, nous recevions souvent une petite lettre, donnée en main propre, reprenant la doléance dans les grandes lignes... 42 petites lettres et seulement quelques unes que nous pouvions réaliser... beaucoup de déception autour de nous... difficile parfois d'accepter moralement que quoique l'on fasse, ce soit toujours insuffisant...










Je vais aussi vous parler de notre petit couple : le grand père aveugle et sa femme. Je n'ai pas de photo 2010 à vous montrer car il aurait été indécent de prendre des photos de notre petit papa squelettique, mourant au premier étage (où l'on accède par une échelle) de sa mini-maison à la campagne (à 4h de marche d'Antsirabe). Il ressemble à ces vieilles photos des hommes prisonniers des camps de concentration de la 2e guerre mondiale. Couché à même le sol, malade depuis le mois de février, il n'arrive pratiquement plus à s'alimenter. Sa petite femme, court partout et s'occupe de lui, heureusement qu'elle a un courage et un enthousiasme époustouflant, elle est son dernier petit rayon de soleil... Il a refusé que nous l'emmenions en voiture jusqu'à l'hôpital, il souhaite mourir chez lui... Bonjour tristesse.

Photo souvenir de 2005


3 commentaires:

Marianne a dit…

Y-a-t-il quelqu'un qui soutient financièrement ce petit couple ici en France ?, ça fait tellement de peine de les savoir dans cette situation !

Marianne a dit…

Dommage que nous ne vous voyons pas sur les photos,une de ton mari seulement, ça serait bien que tu en mettes d'autres. Marianne.

Amandine a dit…

Oui Marianne, l'association aide encore un peu financièrement ce petit couple... Malheureusement il faudrait que nous les logions en ville plutôt que dans leur maison de campagne, car c'est trop loin pour faire soigner le Monsieur chez lui, et il refuse d'être hospitalisé...
Disons que nous ne nous sommes pas pris en photos réciproquement (lol!), nous en avons pris des enfants et de nos amis de là-bas pour que vous puissiez mieux les imaginer... mais nos trombines à nous, vous les connaissez rire !
Bises